Loading...
Pratiquer l’Autohypnose2018-05-23T23:20:24+00:00

Un modèle de séance d’autohypnose intégrative

Chaque séance commence par une phase de préparation où l’objectif est défini.

Si l’on compare la séance d’autohypnose à de l’eau qui bout dans une casserole pour se transformer en gaz, la préparation est le moment où vous sortez la casserole pour y mettre de l’eau et où vous la placez sur le feu.

Ensuite vient l’induction, le moment où la transe s’installe. L’induction se fait par focalisation de l’attention sur les sensations et par un engagement physique (je bouge, je m’assois, je ferme les yeux…). C’est la période où l’esprit inconscient (esprit intérieur ou partie sage) commence à recueillir les informations dont il a besoin pour résoudre le problème.

L’eau chauffe.

Puis c’est le moment de valider la présence de la transe qui s’installe. Votre corps vous répond en produisant des modifications spécifiques du processus hypnotique (respiration profonde par exemple). C’est l’incubation. Une certaine tension peut se manifester. Des émotions peuvent apparaître.

De petites bulles commencent à se former dans la casserole.

Après, c’est le temps du travail intérieur créatif, de la recherche. Cette phase peut être un peu désagréable, exactement comme une « ébullition ».

Les bulles sont plus grosses, elles se cognent.

  • Si le travail se maintient, la recherche interne aboutit et un changement a lieu. La crise se résout par une intuition, une compréhension qui peut paraître soudaine, comme une illumination. Celle-ci se prolonge par une phase d’intégration, de résolution.

L’eau finit de s’évaporer et les molécules de gaz sont en train de se réorganiser dans l’air.

Enfin, c’est le retour, la vérification. Des pensées peuvent être exprimées sur le processus qui vient d’être vécu. Parfois de façon immédiate, parfois de façon différée.

L’eau s’est transformée et stabilisée sous son nouveau mode, en gaz.

L’autohypnose intégrative est une façon particulière de faire de l’hypnose.

Intégrer signifie placer quelque chose dans un ensemble de telle sorte qu’il semble lui appartenir, qu’il soit en harmonie avec les autres éléments.
Tout ce qui est utile est ajouté à l’expérience.

La fonction de l’autohypnose

L’autohypnose est aujourd’hui assez largement considérée comme une fonction naturelle de notre organisme comme la respiration ou la digestion, nécessaire à notre équilibre et notre développement.

Un peu comme le musicien, qui, avant son concert, pour bien jouer de sa guitare, a besoin de la réaccorder. Les événements de la vie vous auraient désaccordés, naturellement, et la pratique de l’autohypnose serait l’occasion d’un réaccordage, naturel

L’esprit-corps

Entrer dans le monde de l’autohypnose nécessite de considérer que le corps et l’esprit ne forment qu’une seule entité, comme deux facettes d’une même pièce. L’un ou l’autre s’expriment en fonction de nos besoins, voire parfois les deux en même temps.

Ce que je peux attendre de l’autohypnose

L’autohypnose sert à résoudre des problèmes, inventer des solutions, franchir les difficultés de la vie, grandir.

  • Être plus autonome

  • Prendre soin de mes besoins

  • Résoudre des problèmes

  • Surmonter des difficultés de ma vie

  • Améliorer mon quotidien

  • Améliorer mon sommeil et mes capacités de récupération

  • Améliorer ma santé physique

  • Améliorer ma mémoire et mes capacités d’apprentissage

  • Mieux faire face à mes émotions

  • Me préparer à des événements de vie particuliers (concours, opérations, etc.)

  • Changer mon comportement

  • Améliorer mes relations avec les autres

  • Avoir une meilleure estime de moi

  • Découvrir de nouvelles compétences inattendues…