Chargement…
Sport & Autohypnose 2018-05-23T23:21:12+00:00

La concurrence avec soi-même

La pratique sportive peut apporter apaisement, plaisir et estime de soi.

Lorsqu’on arrive à dépasser quelques critères de performance, aussi petits soient-ils, nous pouvons ressentir ce plaisir de la réussite. « Le petit plus » qui fait de nous et pour un instant un individu heureux et fier d’avoir ressenti cette sensation excitante de la concurrence avec soi-même.

Le sport, une aventure personnelle

Même s’il n’est pas exprimé, nous ressentons ce besoin de repousser nos propres limites. Nous cherchons un état de reconnaissance personnelle.

Il y a un fait que nous, pratiquant(e) sportif (ve), n’osons souvent pas nous avouer, c’est le besoin de vivre une aventure particulière qui nous met dans un bonheur secret et bien réel. Ce sentiment est tout à fait honorable et de surcroît sécurisant. Dans le sens étymologique de ce terme, sécurisant signifie tranquillité d’esprit.

Un petit pas, un peu plus loin qu’hier…

 

Pratiquer différemment grâce à l’autohypnose

L’apport de l’autohypnose dans le domaine sportif allie considération personnelle et résolution d’aller un peu plus loin dans sa démarche.

Ceci tout en gardant une bienveillance envers soi-même. Il n’est pas question ici de se comparer à l’extérieur, ni à son idole sportive. Nous cherchons simplement à pratiquer différemment !

L’autohypnose a de nombreux impacts dans la pratique sportive

Elle permet non seulement de reconsidérer sa démarche en fonction des objectifs, dans la bienveillance, la sauvegarde de soi-même et de se fixer quelques objectifs que l’on n’aurait jamais osés auparavant.

Adapter son expérience avec l’autohypnose

C’est tout simplement avec l’entraînement et l’adaptation de l’expérience d’autohypnose que d’autres choix possibles vont être envisagés et mis en œuvre à l’occasion d’une pratique sportive, quelle qu’elle soit.

Je ne parlerai pas ici de performance de haut niveau qui reste la spécialisation de professionnels qui exercent un type particulier d’entraînement dans un contexte totalement différent.

Non, c’est beaucoup plus simple et beaucoup plus serein que cela. C’est un guide, une manière d’observer et une reconnaissance, qui peuvent modifier l’activité physique sans pour cela entrer dans une bataille de tous les dimanches matins.

L’apprentissage de l’autohypnose amène progressivement le sportif à faire de nouveaux choix. Il peut alors s’investir dans de nouvelles expériences.
Par exemple modifier un geste, un mouvement du corps ou un aspect technique. Une petite différence qui peut engendrer d’autres différences…

L‘autohypnose c’est très simple

Les choses peuvent être très simples à mettre en place, il faut cependant s’entourer de professionnels qui maîtrisent et forment à ces pratiques d’autohypnose et ceci dans l’objectif de bienveillance et du : « je suis capable » sans commentaire inutile et en ajoutant une estime de soi-même qui aurait pu nous échapper.

L’état hypnotique est une potentialité que l’on possède déjà

L’état hypnotique étant une potentialité que l’on possède déjà, sa pratique s’intégrera, non seulement dans la vie courante et bien évidemment dans celle du sportif, même celui du dimanche.

Se former à l’autohypnose

L’apport de l’autohypnose, si elle est utilisée en totale connaissance et si le pratiquant est formé à cet apprentissage, favorise la reconnaissance, le contentement et la résilience de ses initiatives sportives, minimums soient-elles.

Se Former